Avocat pour la garde d’enfants à Waremme

A la suite d’un divorce ou d’une séparation, les enfants sont au cœur de toutes les préoccupations. En effet, comment respecter le souhait des parents sans pour autant affecter l’équilibre familial ?

C'est dans ces circonstances particulières qu’intervient Maître DELMOTTE, avocat pour la garde d’enfants à Waremme, près de Liège et d’Oreye. Son expérience et sa compréhension des priorités de chacun lui permettent notamment de mener votre affaire à sa meilleure conclusion possible.

Parvenir à un accord, pas si simple

Votre emploi du temps n’est désormais plus en accord avec celui de votre ex-conjoint et vous voilà en conflit concernant l’hébergement de vos enfants. Bien que courantes, ces complications n’en sont pas moins stressantes pour toute la famille. La loi autorise pourtant les parents à définir, entre eux, la solution la plus adaptée. Mais, bien entendu, dans les faits, il est difficile de trouver un compromis…

Acteur majeur de votre divorce, Maître DELMOTTE met à profit son expertise et sa pugnacité afin de vous aider à traverser cette épreuve. Elle est ainsi en mesure de vous représenter devant la chambre des règlements amiables, lorsque vous manifestez une réelle volonté de vous entendre avec la partie adverse.

Votre avocat pour la garde d’enfants, à Waremme, pourra également assurer votre défense en cas de contentieux. La décision finale reviendra alors à un juge.

L’enfant, victime indirecte du divorce

Deux questions doivent être réglées au terme du divorce :

L’autorité parentale

La plupart du temps, elle s’exerce conjointement par les deux parents, même à la suite d’une séparation. Cependant, dans le cadre de situations extrêmes (abandon, violences physiques…), votre avocat pour la garde d’enfants à Waremme peut demander l’autorité parentale exclusive en votre faveur.

Le mode de garde

On retient généralement deux modes de garde :

  • L'hébergement égalitaire : l’enfant vit tour à tour hébergé chez son père, puis chez sa mère, une semaine sur deux et la moitié des vacances ;
  • L'hébergement secondaire : l’un des parents dispose de la résidence principale de l’enfant, ce qui signifie que l’autre bénéficie d’un droit de visite et d’hébergement (habituellement, un week-end sur deux).

Une question ? Un point à éclaircir ? Avocat pour la garde d’enfants à Waremme, Maître DELMOTTE se tient à votre disposition pour vous apporter les réponses dont vous avez besoin.

Contact

c